Quelles utilisations pour le GNL ?

Le GNL, c’est tout simplement du gaz naturel liquéfié. Le fait de transformer le gaz – principalement du méthane – pour le rendre liquide permet de faciliter son transport, et de diversifier ses applications. Apprenez-en plus sur le GNL.

production de gaz naturel

Le GNL, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un gaz naturel qui, après avoir été refroidi à -160 °C, passe de l’état gazeux à l’état liquide. Ce processus de transformation permet de réduire considérablement le volume de cette énergie, ce qui constitue un atout indéniable pour son transport, mais aussi pour son stockage. L’Algérie, le Qatar, la Russie ou encore les États-Unis représentent les principaux pays producteurs de gaz naturel. Leur éloignement géographique rendant le transport du gaz compliqué, la liquéfaction constitue la solution la plus simple pour transporter cette source d’énergie, via des gazoducs ou par bateaux. Sur le plan écologique, le GNL présente un bilan environnemental (GES) moins lourd que celui des produits pétroliers. Composé en grande majorité de méthane, le gaz liquéfié n’est pas toxique ni corrosif.

Le transport maritime

Parmi les secteurs qui utilisent le GNL comme carburant figure, notamment, le transport maritime. De plus en plus de navires et paquebots se dotent de moteurs à GNL, afin de répondre aux normes environnementales relatives aux émissions de gaz à effet de serre. En effet, l’utilisation du gaz naturel liquéfié permettrait de réduire de 25 % les rejets comparativement au diesel. Il y a également une diminution des nuisances sonores, très impactantes pour le monde sous-marin, car ce type de moteur s’avère beaucoup moins bruyant.

Le GNL est utilisé comme carburant pour les poids lourds également. Il est à l’étude pour les véhicules plus légers. Il possède de nombreux atouts qui permettraient de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

La production d’énergie sur des sites isolés

Certains territoires géographiques isolés et secteurs d’activité énergivores (agriculture, exploitation minière) n’ont pas la possibilité technique d’accéder au réseau gazier. Grâce au GNL, ces régions peuvent bénéficier d’une distribution en gaz naturel, ce qui est un atout supplémentaire en faveur de la protection de l’environnement. Car, sans le GNL, les domaines d’activité ayant de forts besoins énergétiques se tournent vers les produits pétroliers comme le fuel, le mazout ou le gasoil.

Le stockage

L’utilisation du GNL pour réapprovisionner le réseau de distribution de gaz naturel est relativement courante. C’est d’ailleurs pour répondre aux pics de demande que des structures de liquéfaction et de regazéification de gaz sont positionnées à différents endroits stratégiques du réseau mondial de distribution. Certains terminaux de GNL jouent un rôle similaire pour faciliter les importations gazières entre les pays du globe. Le stockage de CO2 ou d’autres éléments par le biais de la liquéfaction constitue à court terme un complément plus modulable au stockage souterrain du gaz.

Comments are closed.