Le biocarburant peut-il convenir à tous types de véhicules ?

Pour l’entretien d’un Land Rover des années 1990, vous ne savez pas si vous pouvez utiliser les nouveaux carburants, dits « biocarburants » ? Il est vrai que l’on peut parfois hésiter devant la pompe à essence ! Voici des informations pour y voir plus clair.

les-biocarburants

Rappel sur les biocarburants

Les biocarburants sont des carburants issus de végétaux comme le bioéthanol et le biodiesel. Le bioéthanol est obtenu par fermentation du sucre ou de l’amidon contenu dans les végétaux tels que la betterave, la canne à sucre ou le maïs. Le biodiesel est quant à lui fabriqué à partir d’huile de graines oléagineuses associée à du méthanol. Ce mélange, appelé EMHV (Ester Méthylique d’Huile Végétale), est ensuite mélangé au gazole. Aujourd’hui, on ne roule pas au bioéthanol pur, mais avec des mélanges de carburants classiques et de biocarburants, même si on appelle parfois ces mélanges « biocarburants ».

Les différents carburants

  • Le SP95-E10 : apparu dans les stations-service en 2009, le SP95-E10 est un carburant qui contient jusqu’à 10 % d’éthanol.
  • L’E85 ou « superéthanol » : ce carburant contient entre 60 % et 85 % de bioéthanol et permet de réduire de 40 % en moyenne les émissions de CO2.
  • Le gazole ou B7 : destiné aux véhicules diesel, ce mélange contient jusqu’à 7 % d’EMHV.
  • Le SP95 et SP98 : ces carburants contiennent au maximum 5 % de bioéthanol.

biocarburant

Votre véhicule peut-il rouler aux biocarburants ?

Si vous ne voulez pas envoyer au garage un Land Rover des années 1980, mieux vaut ne pas l’alimenter en SP95-E10 ! En effet, la plupart des véhicules immatriculés avant 2000 ne sont pas compatibles avec ce nouveau carburant. Pour les véhicules anciens, il faut continuer à utiliser le SP95, voire le SP98 pour les véhicules roulant à l’essence plombée. Le superéthanol E85 est destiné aux véhicules à carburant modulable « flexfuel », qui peuvent rouler à tous types de carburant à essence. En ce qui concerne le diesel, tous les véhicules à moteur diesel peuvent utiliser le B7. Pour savoir si votre véhicule est compatible avec le SP95-E10, vous pouvez effectuer une recherche via un formulaire sur le site du ministère de l’Environnement ou tout simplement vous renseigner auprès du constructeur de votre véhicule.

Le biogaz carburant

Avantages des biocarburants

septembre 12, 2011

Biogaz carburant

 

Le biogaz est un carburant alternatif pour alimenter les véhicules, il est un véritable substitut à l’essence et le diesel. Le biogaz est un mélange de méthane et de dioxyde de carbone, il est produit naturellement quand la matière organique se décompose en l’absence d’oxygène.

Les sites d’enfouissement produisent du biogaz pouvant s’infiltrer dans l’atmosphère.  Mais il est également possible de forer dans un site de décharge afin d’extraire le biogaz pour une certaine forme de production d’énergie. Cela garantit la sécurité continue du site après la fin de l’enfouissement.

Aussi, le biogaz peut être produit en imitant ce processus grâce à la digestion anaérobie. Cela accélère le processus naturel du site d’enfouissement, il est généralement utilisé sur les déchets humides tels que les boues d’épuration.

En plus d’être utilisé pour produire de l’énergie, le biogaz peut aussi être utilisé comme combustible.
Comparé au diesel, il permet une réduction d’environ 60% des émissions de dioxyde de carbone, il réduit les émissions de protoxyde d’azote et les émissions de particules zéro.

En fait, il est suggéré que les émissions de carbone soient réduites de plus de 100%, autrement, les déchets organiques utilisés pour fabriquer le combustible émietteraient du méthane dans l’atmosphère.

 

Biogaz, carburant

Biocarburant : la définition

Avantages des biocarburants

septembre 9, 2011

Qu’est-ce que le biocarburant ?

La définition utilisée ici est plus précise: les biocarburants sont définis comme des combustibles liquides ou gazeux issus de la biomasse. La biomasse peut également être utilisée directement pour le chauffage: ce qui est communément appelé biocombustible.

Les biocarburants sont considérés comme un moyen efficace pour réduire les émissions de gaz à effet de serre accroître la sécurité énergétique en offrant une alternative aux combustibles fossiles.

L’industrie des biocarburants s’étend rapidement en Europe, en Asie et en Amérique. Et son utilisation la plus commune est à ce jour dans le transport automobile.

Les Biocarburants peuvent être produits à partir de n’importe quelle source de carbone qui peut être réapprovisionnée rapidement, comme les plantes.

Les êtres humains ont utilisé des combustibles de biomasse pour le chauffage et cuisson depuis la découverte du feu. Après la découverte de l’électricité, il est devenu possible d’utiliser des biocarburants pour produire également de l’électricité.
Mais la découverte et l’utilisation de combustibles fossiles: charbon, gaz et du pétrole, a considérablement réduit la quantité de carburant biomasse utilisée pour le transport et le chauffage.

Algues et biocarburant

Avantages des biocarburants

septembre 9, 2011

Biocarburant à base d’algues

Les biocarburants à base d’algues sont en train de devenir l’un des biocarburants les plus prometteurs. Le pétrole est algues-biocarburantdéveloppé à partir du kérogène qui est simplement converti en une substance huileuse sous l’influence de la température et de la pression.

Le kérogène est formé à partir des composés biodégradables tels que  les bactéries et les planctons, à travers des réactions chimiques et biochimiques: les algues.

Pour cette raison, on croit que les algues peuvent être converties en une substance ressemblant à du pétrole.

 

Ethanol et biodiesel

Avantages des biocarburants

septembre 9, 2011

L’éthanol et le biodiesel

Les deux types les plus utilisés de biocarburants sont l’éthanol et le biodiesel.
L’éthanol est un alcool carburant provenant de la canne à sucre, le blé, le maïs et la biomasse, y compris donc l’huile de cuisson. Il peut être mélangé avec du diesel conventionnel dans le but d’améliorer son niveau d’octane, ce qui entraîne une réduction d’émissions de gaz à effet de serre. D’autre part, le biodiesel est fabriqué à partir d’huiles naturelles telles que les graisses animales ou d’huiles végétales.

Actuellement, les experts affirment que les principaux biocarburants, notamment l’éthanol et le biodiesel, ont un effet positif pour l’environnement. Chacun a ses avantages et ses inconvénients.L’utilisation de l’éthanol et le biodiesel entraîne une diminution de la dépendance aux combustibles fossiles conventionnels et une réduction des émissions toxiques.

Il existe différentes méthodes pour comparer l’éthanol et le biodiesel. Voici certains d’entre elles:

Bénéfice environnemental

Les deux biocarburants peuvent réduire les émissions nocives. Le biodiesel et l’éthanol peuvent contribuer à diminuer les émissions de gaz à effet de serre, du fait que ces biocarburants sont issus principalement de cultures qui absorbent le dioxyde de carbone.

Compatibilité

Le biodiesel peut fonctionner avec tous les moteurs diesel. Par contre, il n’est pas encore certain que l’éthanol soit compatible avec tous les types de moteur, il est pour le moment compatible uniquement avec les voitures à essence.

Coûts

Actuellement, le biodiesel commercial est plus cher que l’éthanol.

Le gaz à effet de serre

La production et la combustion de l’éthanol, produit  des émissions de gaz à effet de serre 12% inférieure à la production et la combustion du diesel ordinaire. D’autre part, la production et la combustion du biodiesel en produit  41% moins par rapport à l’essence conventionnelle.

L’éthanol: un biocarburant

Avantages des biocarburants

septembre 9, 2011

L’éthanol: un biocarburant

L’éthanol est un alcool carburant provenant des sucres présents dans les cultures de riz, de pomme de terre et de canne à sucre, il est généralement fabriqué à partir du maïs, de sorgho et de blé.

Actuellement, diverses méthodes sont utilisées dans la fabrication d’éthanol à partir de biomasse. La fermentation des sucres et l’amidon de maïs avec l’utilisation de la levure est certainement  la méthode la plus utilisée. À partir de l’amidon, il est fermenté en sucre, ensuite il est fermenté à nouveau dans l’alcool.

Plusieurs procédures peuvent générer l’éthanol-carburant. Mais la plus largement utilisée est la méthode du moulin. Voici brièvement le processus étape par étape brève

1. Laissez la matière première organique (maïs, canne à sucre, blé, etc.) traverser un  broyeur  pour la pulvériser

2. Puis, liquéfier en plaçant le mélange de d’eau, de poudre de grains et une enzyme qui facilite la rupture du composé du grain, dans un four à haute température.

3. Laissez refroidir. Ajouter ensuite une autre enzyme qui facilite la conversion de l’amidon en sucres qui seront ensuite fermentés, produisant de d’alcool.

4. Démarrer la fermentation en ajoutant la levure au mélange de sucre. Les sucres seront transformés en  éthanol et en dioxyde de carbone.

5. Distiller le mélange fermenté pour séparer l’éthanol des matières solides.

6. Se débarrasser des l’eau de l’éthanol à travers un processus de déshydratation.

7. Pour le rendre imbuvable, ajoutez une petite quantité d’essence. L’éthanol doit être non potable pour être utilisé comme carburant alternatif.

 

Ethanol, biocarburant

Choisir le biodiesel

Avantages des biocarburants

septembre 9, 2011

Pourquoi choisir le biodiesel ?

Pour générer du biodiesel, l’huile brute est soumise à un processus appelé « transestérification ». Cette méthode de raffinage utilise un alcool industriel (éthanol ou méthanol) et un catalyseur (substance qui accélère la réaction chimique), il en résulte une conversion de l’huile en ester méthylique (biodiesel).
Il peut être utilisé à l’état pur, mais cela demande des modifications du moteur pour éviter la maintenance et les troubles de performance. Il est le plus souvent mélangé à du carburant diesel de pétrole conventionnel, afin de réduire les émissions nuisibles.

Lorsque le biodiesel est associé à du diesel pétrolier, il génère un carburant qui est compatible avec les moteurs diesel,  et permet de réduire les besoins pétroliers importés et de diminuer les émissions toxiques.

Une combinaison de 20% biodiesel et de 80% de diesel conventionnel contribuera largement à diminuer les émissions de gaz cancérigènes. Les mélanges de biodiesel de niveau inférieur, tels que les 2% de bio-diesel et de 98% de diesel conventionnel  ou 5% de bio-diesel et 95% de diesel conventionnel, sont en passe de devenir de plus en plus courantes et largement utilisées par le grand public puisqu’on devient de plus en plus conscients des leurs nombreux avantages.

Un carburant propre

• Des émissions plus propres : L’utilisation du biodiesel contribue à réduire les émissions à effet de serre, puisque le dioxyde de carbone qui est libéré par la combustion du biodiesel, est neutralisé par le dioxyde de carbone utilisé lors du développement la matière première.

• Sûr : En termes de toxicité, le biodiesel s’est avéré être sûr et sans danger pour l’environnement. Différents tests ont prouvé que le biodiesel est biodégradable et non toxique et ne pose aucune menace pour la santé humaine.

• Simple:  La voiture n’a pas besoin de modifications ou de transformations complexes. Le biodiesel peut facilement être mélangé à du diesel conventionnel dans votre réservoir de carburant à n’importe quel moment.

• Renouvelable : Le biodiesel est dérivée à 85% légumes 85% ou de huiles animales qui sont des sources renouvelables.

Avantages des biocarburants

Les biocarburants sont issus de la décomposition des déchets biologiques ou organiques, et se forment généralement à partir de matières végétales.
Les biocarburants différent des énergies fossiles dans le sens ou :

  • Ils sont totalement renouvelables.
  • Ils sont beaucoup moins pollueurs.
  • Ils peuvent être produits très rapidement, contrairement aux énergies fossiles qui mettent des années pour se former.

Il existe différentes «générations» de biocarburants :

  • Les biocarburants de première génération : proviennent du sucre ou des huiles animales et végétales, tels que le biodiesel et le biogaz.
  • Les biocarburants de deuxième génération : sont issus de déchets industriels tels que des copeaux de bois. L’éthanol et l’alcool entrent dans cette catégorie.
  • Les « algocarburants », ou les carburants de troisième génération. Ils sont hautement renouvelables, puisque les algues se cultivent très facilement et se décomposent rapidement.
  • Les micro-organismes : ils sont utilisés dans les biocarburants de quatrième génération. Comme les biocarburants de troisième génération, ils se décomposent rapidement et ont faible bilan carbone.


Comme indiqué précédemment, tous les biocarburants sont renouvelables. Ils sont donc en mesure de réduire notre dépendance aux énergies fossiles non renouvelables. Produire des biocarburants revient en effet beaucoup moins cher que l’extraction, le traitement et le transport des combustibles fossiles. Les biocarburants sont également nettement plus écologiques et produisent beaucoup moins de gaz à effet de serre que les énergies fossiles.